Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant notre site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. En utilisant notre site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus.

Guide du métro de New York

Le métro de New York est littéralement une ville sous la ville. Voici quelques conseils de base pour vous aider à vous orienter et à tirer le meilleur parti du moyen de transport le plus rapide de la Grosse Pomme.

Isabel Catalán

Isabel Catalán

Lecture de 13 minutes

Guide du métro de New York

©Hellotickets

Si tu as prévu de voyager à la Grande Pomme, le transport est certainement un point qui te préoccupe, surtout si c’est la première fois que tu vas l’utiliser, car avec tant de lignes, de stations et de types de métros différents, il est très facile de se tromper. Ne t’inquiète pas ! Dans ce guide sur le métro de New York je t’explique tout ce que tu dois savoir pour te déplacer tel un vrai new-yorkais.

1. Procure-toi un plan du métro de New York

Le métro de New York
Le métro de New York

Pour commencer, je te suggère de télécharger sur ton téléphone le plan du métro de New York au format PDF. De cette manière tu pourras toujours l’avoir avec toi et le consulter autant de fois que nécessaire, même sans connexion internet.

Néanmoins, si ton forfait te le permet, je te conseille de télécharger l’appli officielle en français du métro de New York car en plus d’avoir accès au plan, tu pourras calculer la meilleure route pour te déplacer, le temps qu’il te faudra pour arriver au prochain métro ou voir les éventuels problèmes sur les lignes, et plus encore. Je te laisse ici la version pour iOS.

2. Combien coûte un billet et comment l’acheter ? Est-ce qu’il existe des forfaits ?

Plan du métro de New York | ©Malvina Battiston
Plan du métro de New York | ©Malvina Battiston

Un billet simple du métro de New York coûte $2,75. Si tu envisages d’utiliser fréquemment le transport en commun pour te déplacer dans la ville, la meilleure solution est d’acheter la Metrocard, une carte rechargeable valable dans le métro et le bus.

Comme dans d’autres villes du monde qui utilisent un système identique, la Metrocard est une carte de transport public permettant de se déplacer dans la ville en utilisant le réseau de bus et de métro de New York.

La particularité de la Metrocard réside dans le fait qu’elle puisse se recharger pour :

-Des trajets individuels (Pay per Ride)
-Des trajets illimités pendant 7 jours
-Des trajets illimités pendant un mois

3. Comment se procurer la Metrocard ?

Le métro de New York | ©Malvina Battiston
Le métro de New York | ©Malvina Battiston

-Pour obtenir ta Metrocard tu dois te rendre à n’importe quelle station de métro, où se trouvent les distributeurs de tickets.
-Après avoir sélectionné ta langue dans la machine, tu devras seulement choisir le type de carte que tu veux parmi les différentes options disponibles.
-Si c’est la première fois que tu achètes une Metrocard tu devras choisir l’option « Obtenir une nouvelle carte » qui coûte $1.
-Si tu as déjà une Metrocard d’un voyage précédent, tu devras uniquement sélectionner l’option « Recharger ma carte » et introduire le montant que tu souhaites.

Comment l’acheter en machine étape par étape

-Après avoir sélectionner l’option « Obtenir une nouvelle carte », tu devras choisir le type de Metrocard : Regular Metrocard et Unlimited Ride.
-À l’intérieur de l’option Unlimited Ride il y a plusieurs possibilités : « Trajets illimités pendant 7 jours pour $33 » et « Trajets illimités pendant un mois pour $120 ».
-La majorité des touristes choisissent l’option "Trajets illimités pendant 7 jours pour $33". Dans une ville aussi grande que celle-là, tu en tireras un grand profit, car les distances sont longues et avec cette Metrocard tu pourras monter et descendre du bus ou du métro de New York autant de fois que nécessaire.
-L’étape suivante est la méthode de paiement. Tu peux payer en liquide, carte bancaire (ATM) et carte de crédit.
-Au moment d’insérer ta carte, la machine te demandera un code postal (zip code). En tant que touriste, tu ne connais certainement pas les codes postaux de la ville, tu peux entrer le numéro 00000 ou 99999.
-Ça y est ! Le distributeur de ticket va te délivrer ta carte Metrocard et tu pourras commencer à l’utiliser.

Que se passe-t-il si j’ai à la fois du crédit et des trajets illimités sur ma carte ?

Dans le cas où tu possèderais dans ta Metrocard du crédit et des trajets illimités pendant 7 jours, tu consommeras dans un premier temps les trajets de la semaine, puis ton crédit en dollar commencera à être dépensé. Autrement dit, les trajets illimités sont prioritaires sur le crédit destiné aux trajets individuels.

Est-ce que les enfants payent le métro ?

Les petits qui ne dépassent pas les 44” (111 cm) peuvent voyager gratuitement à partir du moment où ils sont accompagnés d’un adulte qui paye son ticket. En ce qui concerne les bébés, ils ne payent pas non plus avant d’avoir deux ans.

Comment valider ma Metrocard ?

Ça peut sembler évident, en faisant glisser la carte dans le lecteur, mais le truc c’est de le faire à une vitesse moyenne pour qu’il ait le temps de bien lire la Metrocard. Donc ni trop vite ni trop doucement.

À ce sujet, je voudrais faire une parenthèse, si au moment de rentrer dans le métro tu t’es trompé d’accès et que tu dois rejoindre la rue pour emprunter l’entrée correcte, tu rencontreras deux situations :

-Si tu as choisi la Metrocard avec trajets illimités, tu devras attendre 20 minutes pour pouvoir de nouveau valider la carte dans le lecteur.
-Si tu as rechargé ta carte avec du crédit en dollar, tu seras obligé de repayer le trajet pour passer. Ce qui signifie que tu seras crédité une nouvelle fois de $2,75. Malheureusement, il est impossible de demander remboursement du mauvais trajet.

Questions fréquentes sur la Metrocard

-Est-ce que je peux acheter la Metrocard avant de voyager à New York ? : Non, il est uniquement possible de le faire aux distributeurs de tickets du métro.
-Si j’ai des doutes au moment de l’acheter, est-ce que quelqu’un peut m’aider ? : Dans de nombreuses stations tu trouveras des employés du métro à qui demander de l’aide, mais si tu n’en vois pas, ne t’en fais pas car les New-Yorkais sont très aimables et il n’hésiteront pas à te donner un coup de main si tu en as besoin.
-Si je voyage deux semaines à New York, est-ce que je dois acheter deux cartes ? : Ce n’est pas nécessaire. Une fois que tu as utilisé ton bon pour des Trajets illimités pendant 7 jours, tu pourras recharger la même carte avec du crédit ou un autre bon illimité pour une semaine de plus.
-Est-ce que je peux partager ma carte avec quelqu’un d’autre ? : Si tu choisis l’option des Trajets illimités pendant 7 jours, la carte est à usage personnel et incessible. En revanche, si tu choisis de la recharger avec du crédit et donc de payer pour chaque trajet, alors oui tu peux partager la Metrocard.
-Qu’est-ce qu’il se passe si je perds ma Metrocard ? : Malheureusement, tu devras acheter une nouvelle carte et tu perdras tout le crédit et/ou la valeur qu’elle avait. La Metrocard de « Trajets illimités pendant un mois » est la seule à être protégée contre les vols et la perte si tu l’achètes avec une carte de débit ou de crédit dans les distributeurs de tickets du métro.
-Comment savoir combien de crédit il me reste sur la carte ? : Si tu as rechargé ta carte avec du crédit et que tu ne sais pas combien il te reste, tu pourras le vérifier dans de nombreuses stations de métro, dans les lecteurs de cartes qui t’indiqueront le montant, les jours qui te restent et la date d’expiration de la carte.
-S’il me reste du crédit sur ma carte, est-ce que l’on me rend l’argent ? : Non, c’est pour cela que je te conseille d’être vigilant au moment de recharger. De toute manière, la Metrocard est valide pendant 2 ans donc s’il te reste du crédit, je te recommande de conserver la carte pour l’utiliser lors de ton prochain voyage ou pour la donner à une autre personne qui va voyager à New York.
-La Metrocard sert-elle pour d’autres transports ? : En plus du réseau de métro de New York, cette carte peut s’utiliser dans les bus et pour le téléphérique de Roosevelt. Si tu veux prendre un ferry, tu devras payer un billet à part, car ce n’est pas compris dans la Metrocard. Si tu veux en savoir plus à propos du ferry, ne rates pas mon guide pratique du ferry de New York.

4. Comment s’orienter : trains express, adresse des lignes et signification des lettres

Le métro de New York | ©Malvina Battiston
Le métro de New York | ©Malvina Battiston

Une fois ton billet en main, tu auras besoin d’un minimum d’orientation pour ne pas te perdre dans le plus vaste métro des États-Unis et un des plus grands du monde. Il a 26 lignes, presque 500 stations et plus de 1000 kilomètres de voie qui relie Manhattan, Bronx, Brooklyn et Queens.

Le seul quartier qui n’est pas desservi par le métro de New York est Staten Island, bien que tu puisses t’y rendre en voiture depuis Brooklyn ou depuis le sud de Manhattan avec le ferry de Staten Island.

Les lignes du métro de New York s’identifient grâce à des couleurs et chacune d’entre elles peut être modifiée par des lettres (A, B. C, etc.) et des numéros (1, 2, 3, etc.) en fonction des directions. Alors pour éviter de te perdre, il serait intéressant de suivre les conseils suivants :

Sache exactement où tu te rends

Au moment de prendre le métro, sois sûr de l’adresse où tu souhaites te rendre, car la majorité des lignes se divisent et les trains prennent des directions différentes.

Une fois que tu sais quelle ligne prendre, rends-toi à la station de métro la plus proche. Dans toutes les stations, il est indiqué qu’elle est l’entrée aux quais en direction sud (Downtown et Brooklyn) ou nord (Uptown et Queens).

Dès que tu montes dans le métro, fais bien attention aux indications et aux signaux. Les panneaux et les messages sonores annoncent dans quelle direction va le train en désignant le dernier arrêt et vers quel borough new-yorkais tu te rends.

Trains locaux VS trains express : comment les différencier ?

Un détail important que tu dois prendre en compte est qu’à New York il y a deux types de trains : les locaux et les express. À la différence des locaux, les express ne s’arrêtent pas à tous les arrêts et sont beaucoup plus rapides, ils sont donc bien plus pratiques pour parcourir de grandes distances. C’est fantastique, car cela te permet de traverser la ville en moins de 15 minutes !

Maintenant, comment savoir où s’arrête un métro express ou un métro local ?. Très facile : si tu vois que sur le plan, l’arrêt a un petit cercle blanc, c’est que c’est un train express, s’il a un cercle noir, alors c’est un train local.

Familiarise-toi avec les lettres et les numéros

Pour être identifiable, chaque ligne du métro de New York a une couleur différente. Mais étant donné qu’à certains points du plan elles bifurquent, pour éviter que le plan se transforme en un arc-en-ciel multicolore, chaque ramification s’est vu attribuer un nom différent avec des numéros et des lettres.

C’est pour ça qu’à l’heure de prendre le métro, tu dois avoir comme référence non seulement la couleur de la ligne, mais aussi la lettre et les numéros. D’ailleurs, les New-Yorkais connaissent mieux les lignes pour leurs numéros et lettres que pour leurs couleurs.

Où est ce que je peux voir la lettre ou le numéro du métro pour savoir à bord duquel je monte ? Il apparaît sur le premier wagon du métro, mais ils le mettent également dans chaque wagon pour que tu puisses vérifier. Garde-le en mémoire si une fois dans le sous-terrain, tu as besoin de demander une adresse ou un itinéraire.

Fie-toi au sens des stations de métro

Comme je le mentionnais précédemment, si tu regardes le plan du métro de New York tu peux observer qu’il y a des lignes qui empruntent des directions opposées après s’être divisées en deux ou plus (comme la ligne de couleur orange ou jaune).

Ce que tu dois savoir avant de l’utiliser, c’est distinguer correctement le Uptown et le Downtown. Parfois, dans la même station de métro les bouches d’accès ont des sens différents. Ce que je veux dire c’est que dans de nombreuses rues, en rentrant par l’entrée d’un côté du trottoir, tu vas vers le sud et de l’autre côté tu vas vers le nord.

C’est pour ça qu’avant de prendre le métro, je te conseille de bien regarder le sens pour ne pas avoir à ressortir dans la rue et changer de direction, parce que souvent, une fois à l’intérieur de la station il n’est pas possible de changer de quai.

Les directions que le métro de New York peut prendre sont : Downtown et Uptown (Sud et Nord) ou Westbound et Eastbound (Ouest et Est).

Parfois tu remarqueras qu’ils annoncent le district ou le quartier vers lequel ils se dirigent :

  • Manhattan
  • Queens
  • Brooklyn
  • Bronx
  • Etc.

Changement de ligne ?

En regardant le plan du métro de New York, on pourrait penser qu’il est impossible de changer de ligne à moins qu’il soit indiqué que celles-ci se croisent. Mais ce n’est pas toujours le cas, car le plan indique également des lignes de couleur noire qui annoncent la présence de tunnels de transfert qui facilitent le changement de lignes pour ne pas faire de vas et viens inutiles.

5. Quel est l’horaire et la fréquence du métro de New York ?

Le métro de New York | ©Malvina Battiston
Le métro de New York | ©Malvina Battiston

Le point positif du métro de New York est qu’il fonctionne 24h/24 tous les jours de l’année mais de nuit, tous les accès des stations ne sont pas ouverts.

Cela varie entre 2 et 5 minutes pendant les heures de pointe (de 6:30 AM à 9:30 AM et de 3:30 PM à 8:00 PM du lundi au vendredi), entre 5 à 10 minutes à midi et entre 5 à 15 minutes jusqu’à minuit. La fréquence des métros de l’aube jusqu’à 6:30 AM est de 20 minutesenviron. La nuit, je te conseille tout de même de prendre un taxi, surtout si tu voyages seul entre les différents districts, car il y a très peu d’employés présents en cas d’incident.

6. Conseils pour prendre le métro de New York

Voyage en métro | ©Unsplash
Voyage en métro | ©Unsplash

Le métro de New York n’est pas si différent des autres métros du monde en ce qui concerne les normes d’usage. Néanmoins, en tant que touriste, il est toujours bon de connaître certaines règles simples pour faciliter les déplacements.

-Dans les wagons, on laisse toujours sortir avant d’entrer.
-Ne bloque pas la porte du wagon avec tes bagages afin de faciliter l’entrée et la sortie des usagers.
-Lorsque tu utilises l’escalier mécanique, si tu montes ou descends en marchant, mets-toi du côté gauche. Dans le cas contraire, reste du côté droit pour faciliter le déplacement des autres.
-Laisse ta place aux personnes qui en ont besoin (personnes âgées, femmes enceintes, handicapés, etc.).
-N’utilise pas de siège pour tes affaires. Les emplacements sont réservés à l’usage d’autres passagers.
-Évite de manger ou de boire à l’intérieur du wagon pendant les trajets par respect pour les autres voyageurs.
-Dans le métro ou sur les quais, ne regarde pas les autres fixement.

7. Pénètre dans la station de métro fantôme de New York

Les rues de New York sont fascinantes, il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir dans la ville qui ne dort jamais. Il y a une liste infinie d’attractions touristiques, mais peu de gens savent qu’au sous-sol se trouve un endroit secret connu comme la station de métro fantôme de City Hall, qui a été pendant très longtemps plongée dans l’obscurité.

Rien que pour son nom énigmatique, on a envie d’en savoir plus, pas vrai ? Tout ce que tu as à faire est de pénétrer dans le métro de New York et prendre la ligne 6 jusqu’au terminal parce que le train passe par cette station. Après Brooklyn Bridge, tu pourras passer par la station fantôme de City Hall et la contempler depuis le wagon.

Malheureusement, il est interdit de descendre à la station, mais le métro va si lentement qu’avec un peu de savoir-faire, tu pourras prendre plusieurs photos de ce morceau de l’histoire de New York, qui nous en dit plus sur les origines de ce transport public au début du XXe siècle.

Comment est la station de métro fantôme de New York ?

La station de City Hall n’a jamais été une station très fréquentée par les New-Yorkais car la majorité montait et descendait à la Brooklyn Bridge toute proche. Avec le temps et pour diverses raisons, elle a définitivement fermé en 1945.

C’est peut-être ce qui lui a permis d’être si bien conservée, tout comme ses vitres, ses lustres et ses vitraux aux couleurs originales qui la décorent. D’ailleurs, beaucoup de personnes trouvent qu’elle ressemble à la décoration du Grand Central Station. Et toi, qu’en penses-tu ?

Une autre solution pour jeter un coup d’œil à la station fantôme City Hall est depuis la surface. Au milieu du Parc City Hall se trouve un espace réservé aux animaux de compagnie. Si tu es attentif, tu verras une ouverture en fer sur laquelle tu pourras te pencher pour scruter l’intérieur de la structure. Incroyable, non ?

L’élégance et le style de cette station attiraient l’attention par rapport aux autres arrêts qui composaient le réseau du métro à cette époque. City Hall possédait des vitraux qui laissaient pénétrer la lumière naturelle et des plafonds voûtés carrelés avec une influence certaine de l’architecte Rafael Guastavino, qui fut baptisé post-mortem par le magazine Times comme « l’architecte de New York » pour son fameux « carrelage Guastavino » et ses grandes contributions au design architectural américain.

8. Plus d’activités à faire à New York !

Mais la station fantôme du métro de New York n’est pas le seul endroit secret de la ville. Il y a beaucoup de choses originales à faire et d’endroits uniques à explorer ! Dans l’article 10 lieux secrets et activités originales à ne pas rater à New York je te parle de certains d’entre eux.

Et si faire autant de tourisme t’ouvre l’appétit, alors je te recommande de jeter un coup d’œil à l’article les 10 meilleurs endroits où manger à New York pour savoir où tu peux te faire plaisir. On y va pour profiter et passer du bon temps !